Analyse Technique et Conseils Boursiers

Bilan du mois de septembre

Du côté des indices boursiers internationaux :

graphe

Après une période estivale chaotique, cette rentrée s’annonce bien pour les grands indices boursiers internationaux. En effet, près de 90% d’entre eux finissent en territoire positif. En ce mois de septembre, c’est l’Europe qui détient les plus grosses performances. En effet, le DAX30 a gagné plus de 800 points (+6.4%) et le FTSE MIB plus de 1000 points (+4.7%). L’Euro Stoxx 50 (+5.1%) a également gagné du terrain et l’indice phare de la Bourse de Paris (+4.8%) s’est vivement retourné à la hausse au début du mois. C’est au Royaume-Uni que l’avant-dernière place revient, avec un FTSE 100 (-0.8%) passé en territoire négatif, mais qui semble cependant se reprendre depuis deux semaines.

En Asie, le Nikkei 225 (+3.6%) est passé en territoire positif. Par contre, le Shanghai Shenzhen (+0.4%) progresse lentement et le Hong Kong Hang Seng (-1.5%) obtient la dernière place après avoir cédé plus de 400 points. Ces indices ont été handicapés par la reprise du dollar.

Outre-Atlantique, malgré un léger ralentissement du Nasdaq Composite (+1% contre +1.3% le mois précédent), les indices se portent bien. Le S&P 500 (+1.9%) et le Dow Jones 30 (+2.1%) poursuivent lentement leur ascension. 

Du côté des indices sectoriels européens et des valeurs françaises :

graphe

Près de 90% des indices sectoriels européens finissent en territoire positif en ce mois de septembre (contre 30% le mois précédent). C’est le secteur automobile qui a connu la plus forte performance (+10.8%). Cette progression est majoritairement due à Peugeot (+13.6%), Renault (+11.8%) et à Valeo (+11.7%). Grâce à Arkema (+13.66%), le secteur de la chimie (+8.4%) s’est également fortement apprécié. Le secteur de l’énergie (+7.4%) s’est retourné à la hausse avec l’aide de compagnies telles que Total (+6%) ou encore BP (+7.2%) en Angleterre. Les secteurs des banques (+4.8%), des assurances (+3.1%), des médias (+4.3%) se sont clairement retournés à la hausse ce mois-ci : avec BNP Paribas (+6.79%), Société Générale (+5.33%), Crédit Agricole (+3.85%), Axa (+4.98%) et Vivendi (+11.13%). Le secteur des ressources de bases (-1.6% contre +3.1% le mois précédent) s’est quant à lui effondré et finit ainsi en dernière position. Cette chute est en partie due à Fresnillo (-13%) et à la plus grande entreprise minière mondiale, l’anglaise BHP Billiton (-8.95%). 

Du côté des statistiques macroéconomiques :

graphe

Aux Etats-Unis, l’indice PMI manufacturier a gagné quelques points (+2.5 points) s’établissant maintenant à 58.8 points contre 56.3 le mois précédent. Le secteur des services a également progressé mais moins que prévu (55.3 contre 56.9 prévus par les analystes). Sa prochaine publication sera diffusée le lundi 2 octobre à 15h45. 

graphe

Sur le marché de l’emploi, les analystes prévoient un taux de chômage inchangé à 4.4% pour le mois de septembre. Les chiffres officiels paraitront le vendredi 6 octobre à 14h30. Sur le marché du travail, l’évolution des emplois non agricoles (+156 000 en août) sera également publiée le vendredi 6 octobre à 14h30. Les analystes s’attendent à une nouvelle diminution des créations d’emploi de 25 000 emplois pour le quatrième mois consécutif.

graphe

En zone euro, la confiance des directeurs d’achats s’est dans l’ensemble reprise. Le PMI manufacturier est le plus soutenu, il s’est établi à 58.2 points, son niveau le plus haut de fin juin, et depuis plusieurs années. Le PMI des services et composite se sont légèrement repris également, mais sans rejoindre de nouveaux records. Les tendances restent favorables.

graphe

Pour le mois de septembre, l’indice du sentiment économique a progressé pour s’établir à 113 points (contre 111.9 le mois précédent). L’indice de confiance du consommateur s’est amélioré avec -1.2 points contre -1.5 points au mois d’août. Il reste néanmoins en territoire négatif. 

Du côté des devises et des matières premières :

Sur le marché des devises, la monnaie unique européenne a chuté face au dollar (-0.84% à 1,1810$), revenant ainsi aux niveaux du mois de juillet. La livre sterling s’est quant à elle fortement appréciée face au dollar (+3.63% à 1,3400$ et un plus haut à 1.366$). Le franc suisse (-1.25% à 1,03257$) et le yen (-1.98%) ont tous les deux chuté.

Du côté des matières premières énergétiques, les cours du pétrole West Texas Intermediate ont gagné +9.40% à 51.67$. Le Brent a également fortement progressé avec une variation de plus de +7% et s’inscrivant maintenant à 56.79$. Connus pour se suivre, l’écart entre les deux qualités de pétrole reste une fois de plus assez important en ce mois de septembre.

Concernant les matières premières agricoles, le maïs est en baisse pour le troisième mois consécutif (-0.70%). Le blé semble quant à lui se reprendre (+3.16%) après deux mois en chute libre. Pour les métaux, que ce soit l’or (-3.15%), l’argent (-5.26%) ou encore le cuivre (-4.63%), ils se retrouvent en territoire négatif. 

Conclusion :

Malgré les tensions avec la Corée du Nord et ainsi celles des opérateurs de marché, les indices américains finissent en hausse au mois de septembre. La géopolitique ne fait plus peur, les deux chefs d’Etat étant considérés comme « grande gueule » mais sans suivi. Ce sont donc les bonnes tenues des indicateurs européens qui ont permis cette reprise, ils ont confirmé les anticipations optimistes de début d’année. Le dollar devrait être l’enjeu du mois d’octobre. Il a commencé à se redresser en septembre, et si ce changement se confirme il constituera un challenge pour le continent américain. L’inflation subira une pression baissière de plus, les marges des entreprises seront sous pression. La vigilance sera donc recommandés pour octobre après la vague  d’optimisme de septembre.

A propos de DayByDay

DayByDay© est un bureau de recherche indépendant et se conforme au Règlement Général de l'AMF,Livre III, Titre II, Chapitre VII. DayByDay© reconnait appartenir à la catégorie des « Analystes Financiers ne relevant pas d'un Prestataire de Services d'Investissement ».

DayByDay© n'exerce aucune activité de courtage ou de gestion, directement ou indirectement. Les revenus de DayByDay© sont exclusivement composés d’abonnements périodiques fixes à ses services. DayByDay© ne réalise aucune analyse sur un titre pour le compte de son émetteur. L’abonné est ainsi informé que DayByDay© n'a aucun conflit d´intérêt pouvant affecter l´objectivité de son analyse.

Les services professionnels de DayByDay© sont organisés comme suit :

"Stratégie" cross-asset: emails, conférences call, entretiens sur la stratégie de marché de court à long terme pour gestion privée, alternative et long-only;

Global Macro "Tactics" : analyse live, intraday, tactiques et idées de trading sur indices, change, taux et matières premières;

Service de gestion de portefeuille "Equities" : signaux, couverture permanente, alertes et conseils personnalisé sur environ 500 actions européennes et américaines.

"Chat" : plusieurs émissions dédiées chaque jour, en direct et en replay ; un analyste toujours présent pour vos questions de 08h00 à 17h30.

Pour plus d’informations, contactez le service commercial de DayByDay au +33 (0)1 58 18 30 80

Avertissement légal

Les informations et analyses produites par DayByDay© ne sont en aucun cas une sollicitation pour acheter ou vendre une action ou un produit de bourse. Elles ne constituent qu´une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de DayByDay© ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l´utilisation des informations et analyses par les lecteurs.

L’analyse est réservée exclusivement à l’abonné de DayByDay©. Elle ne peut être transmise ou communiquée sans l’accord écrit de DayByDay©.

La marque DayByDay© et l’analyse délivrée sont couvertes par les droits de propriété intellectuelle. Toute personne exploitant ces données pour un usage non personnel s’expose à des poursuites civiles ou pénales.

Cet email et ses pièces jointes ont été contrôlées par un logiciel d’antivirus.

Tout email est susceptible d’altérations. DayByDay© ne reconnait aucune responsabilité en cas d’altérations, falsifications ou de corruption.

Si vous n’êtes pas le destinataire de ce message, nous vous remercions de bien vouloir l’effacer et de nous prévenir.

NOUS SUIVRE
Ethique
Méthodologie d’analyse
Méthodologie de recommandation
Contact
Conditions d'utilisation
Carrières et Formation